Scandale en Haïti : la veuve Martine Moïse inculpée dans l’assassinat de son mari le Président Jovenel Moïse

Un nouveau scandale secoue Haïti avec l’inculpation de l’ex-Première dame, Martine Moïse, pour « déclarations contradictoires et refus de coopérer » dans l’enquête sur l’assassinat de son mari et ancien Président, Jovenel Moïse. Cette inculpation s’inscrit dans le cadre d’une série de 50 personnes soupçonnées de complicité dans le meurtre survenu le 7 juillet 2021.

L’ordonnance rendue publique par le juge Walther Wesser Voltaire le 19 février 2024 révèle que parmi les inculpés se trouvent des personnalités de haut rang telles que Claude Joseph, ancien Premier ministre et ex-ministre des affaires étrangères, ainsi que Léon Charles, ancien directeur général de la police. Martine Joseph Moïse, l’épouse du Président défunt, est également citée dans ce document daté du 25 janvier 2024.

Gotson Pierre, rédacteur en chef du journal en ligne AlterPress, a partagé quelques éléments de cette ordonnance du juge Voltaire, soulignant l’importance de faire toute la lumière sur cette affaire. Le 7 juillet 2021, Jovenel Moïse avait été abattu chez lui par un commando armé de douze balles, laissant sa femme blessée et laissée pour morte.

Malgré les arrestations déjà effectuées, la vérité sur les circonstances de cet assassinat reste à être révélée. L’émission d’un mandat d’arrêt à l’encontre de Martine Moïse, la veuve du défunt Président, a ravivé les tensions et suscité de nouvelles interrogations sur cette affaire complexe.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Replay ETV

A revoir sur ETV

A revoir SUR ETV