Le Complexe World Trade Center Guadeloupe : Une gestion déplorable et un état de dégradation préoccupant

Le World Trade Center de Guadeloupe, jadis une fierté locale et une plateforme stratégique pour les échanges économiques dans les Caraïbes, est aujourd’hui dans un état de délabrement qui choque et indigne. Une inspection récente révèle un bâtiment qui ressemble à un aquarium jamais nettoyé ni entretenu, mettant en lumière des lacunes graves dans sa gestion.

Un état lamentable

Les photos prises récemment montrent des façades noircies, des panneaux de revêtement en décomposition et des traces de saleté omniprésentes. Ce bâtiment, qui devait symboliser la modernité et la prospérité, ressemble désormais à une structure abandonnée. Les traces de moisissures et de corrosion sont visibles à plusieurs endroits, soulevant des questions cruciales : ce bâtiment peut-il encore accueillir du public en toute sécurité ?

Questions sur la gestion

La gestion du complexe géré par la Chambre de Commerce des iles de Guadeloupe est actuellement sous la présidence de M. Patrick Vial Collet, également propriétaire de plusieurs hôtels de luxe en Guadeloupe. Ce double rôle soulève des interrogations sur ses compétences à gérer un tel bâtiment. Ses établissements hôteliers prospèrent tandis que le World Trade Center tombe en ruine. Peut-on vraiment faire confiance à cette administration pour redresser une situation aussi critique ?

Un détournement de l’usage initial

À sa création, le World Trade Center avait pour ambition de devenir une plaque tournante des échanges économiques dans les Caraïbes. Aujourd’hui, cette vision semble lointaine. Le bâtiment est essentiellement utilisé pour quelques salons annuels, très loin de l’effervescence et de l’activité commerciale internationale envisagée à l’origine. Cette déviation de son emploi initial est une trahison des objectifs de développement économique de la région.

Problèmes de marque et de redevances

Il est également préoccupant de noter que le World Trade Center n’a plus le droit de porter ce nom prestigieux. Les redevances à l’organisation propriétaire de la marque n’ont pas été renouvelées ni payées depuis des années. Ce manque de diligence administrative reflète une gestion négligente et manque de respect envers l’identité du bâtiment.

Un appel à l’action immédiat

L’état actuel de ce bâtiment emblématique est inadmissible. Les élus locaux doivent se demander s’ils utilisent vraiment ce complexe pour organiser des événements significatifs avec les autres pays des Caraïbes. Si rien n’est fait rapidement, les coûts de rénovation pourraient devenir exorbitants, rendant la situation encore plus difficile à redresser.

Le World Trade Center de Guadeloupe est un triste reflet de la gestion actuelle de la Chambre de Commerce. Il est impératif que des mesures drastiques soient prises pour restaurer ce bâtiment à son état de gloire et lui redonner son rôle stratégique dans les échanges économiques régionaux. Les guadeloupéens attendent des réponses et des actions immédiates pour éviter une détérioration irréversible.

Jean-Yves FRIXON

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

√ Rejoignez notre Chaîne Whatsapp, ETV NEWS, pour ne rien rater de l’actualité : cliquez ici.

Replay ETV

A revoir sur ETV

A revoir SUR ETV