Le Salon des maires met en lumière les défis des élus locaux et la cybersécurité

Le Salon des maires, des élus locaux et des décideurs publics, organisé conjointement par l’Association des maires de Guadeloupe, l’UDE-MEDEF, l’État, la Région, le Département ainsi que diverses banques et organismes, a rassemblé de nombreux invités au CWTC. Avant l’ouverture officielle prévue le jeudi 22 juin, une série de tables rondes a été organisée pour aborder des sujets cruciaux.

Lors de la première table ronde, consacrée aux violences dont sont victimes les maires, les élus et leurs collaborateurs, Jocelyn Sapotille, président de l’Association des maires, a rappelé les incidents récents qui ont secoué la Guadeloupe. Il a mentionné les cas choquants de Blaise Mornal, agressé par deux femmes à Petit-Canal, et de Jean Bardail, jeté à l’eau à Vieux-Bourg Morne à l’Eau. Ces agressions sont d’autant plus préoccupantes que ces maires sont les représentants du peuple et méritent un respect absolu.

La sénatrice Victoire Jasmin a également partagé son expérience de menaces de mort, tout comme Dominique Théophile. Victime elle-même, elle a souligné l’importance de déposer une plainte en cas de tels actes. L’un des individus qui les a menacés a même déclaré que « brûler leurs maisons est un acte citoyen ». Francs Baptiste a également mis en avant la nécessité de protéger les collaborateurs des élus, qui sont souvent exposés aux mêmes risques.

Une motion a été adoptée lors de ces discussions et sera présentée au vote des conseillers municipaux de toutes les communes de Guadeloupe, dans le but de renforcer la protection des élus et de leurs équipes face à ces violences inacceptables.

Ensuite, Jocelyn Sapotille a animé une table ronde consacrée à la transition numérique et à la cybersécurité. Il était accompagné de différents experts, dont Cédric Pradel, directeur de l’agence Cybersécurité de Guadeloupe, Thierry Jean-Charles, président de l’Association DSI, Philippe Roquelaure, délégué régional Guadeloupe d’Orange Caraïbes et vice-président de l’UDE-MEDEF, ainsi que Tristan Riquelme, directeur de cabinet du préfet.

Jocelyn Sapotille, conscient des enjeux croissants de la cybersécurité, a rappelé les attaques auxquelles les collectivités peuvent être confrontées, qu’il s’agisse d’attaques globales touchant les systèmes des collectivités ou de détournements de mandats. Cédric Pradel a souligné que les cybercriminels sont motivés par la recherche de rentabilité, ce qui nécessite une vigilance accrue pour prévenir ces attaques.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Replay ETV

Revoir nos dernières émissions

A revoir sur ETV