Ce qu’il faut savoir sur l’infection à papillomavirus (HPV) chez la femme

Le Papillomavirus Humain (HPV), souvent associé au cancer du col de l’utérus chez la femme, suscite de nombreuses craintes. Pourtant, il est important de démystifier certaines idées reçues. Si les HPV sont hautement contagieux, les infections qu’ils déclenchent sont le plus souvent bénignes. Un dépistage précoce et régulier demeure essentiel pour prévenir les risques potentiels. Faisons le point sur le Papillomavirus Humain chez la femme.

HPV : L’Abbréviation Expliquée

HPV, qui signifie Human Papillomavirus (papillomavirus humains), regroupe une famille de virus communs, facilement transmissibles, essentiellement par le biais des contacts sexuels, comme le définit la Haute Autorité de Santé (HAS) (source 1). Toute personne, indépendamment de son orientation sexuelle, peut être exposée à une infection par le HPV.

Transmission : Comment le HPV se Propage chez la Femme

La transmission de l’HPV est principalement liée aux relations sexuelles, et la majorité des infections surviennent peu de temps après le début de l’activité sexuelle. Le HPV peut également se propager via le sexe oral et anal, comme l’explique le CHU de Montpellier (source 2). Il est important de noter que la transmission peut se produire même en l’absence de symptômes visibles chez la personne infectée.

En revanche, les HPV ne se propagent ni par le sang ni par d’autres fluides corporels (tels que la salive, les larmes ou la toux). Il est également crucial de comprendre que l’on ne contracte pas le virus en utilisant des toilettes publiques, en se tenant la main, en s’embrassant, en partageant de la nourriture, des ustensiles de cuisine ou en nageant dans des piscines, comme le souligne le CHU de Montpellier.

Transmission du HPV sans Rapports Sexuels

Toute femme ayant eu des rapports sexuels, qu’ils impliquent une pénétration ou non, avec un homme ou une femme, peut avoir été infectée par le HPV. Les papillomavirus étant hautement contagieux, ils peuvent se propager par contact peau à peau lors des relations sexuelles, même en l’absence de pénétration, selon les indications de la HAS. La transmission peut se faire par les doigts, la peau ou les organes génitaux. Il est donc important de noter que le préservatif ne garantit qu’une protection partielle contre cette infection sexuellement transmissible (IST).

Responsabilité de la Transmission du HPV

La question de la responsabilité de la transmission du HPV est souvent source de confusion. Bien que le HPV soit transmis par contact sexuel, il ne s’aligne pas nécessairement avec les lésions observées. Par conséquent, il est difficile de déterminer avec certitude qui est responsable de la transmission. Il n’est donc pas pertinent d’accuser son partenaire actuel de cette transmission, car le virus peut persister dans l’organisme pendant des années. Une exposition à risque au HPV peut remonter à une période très éloignée (jusqu’à 10 ans) par rapport au développement des lésions, car le HPV peut être présent dans le corps sans entraîner de changements cellulaires.

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Replay ETV

Revoir nos dernières émissions

A revoir sur ETV